Chaque saison voit éclore une nouvelle téléréalité. Peu de chaines résistent à l'appel de l'audimat. Alors, téléréalités sportives, gustatives, sociales, tout est bon pour occuper l'espace audiovisuel.

Dernièrement nous avons eu  l'immense chance de pouvoir voir pendant une semaine, trois femmes suivre, analyser, si tant est que le verbe soit approprié, le mariage d'une quatrième participante.

Entre le faire part annoncant le mariage, le thème choisi par la candidate, la robe, le repas, le lieu, la salle, l'ambiance, tout est sujet à notation, sauf peut être le conjoint ! heureusement pour lui.

Les notes peuvent s'échelonner entre 0 et 20, mais en fait, les concepteurs auraient pu s'économiser pas mal de chiffres !! parce que les notes au dessus de 12 ou 13 sont rares !
Eh oui, si l'on note un peu trop haut une concurrente,on risque de repartir bredouille, alors qu'importe la justice, la gentillesse, ce qui compte c'est de gagner. Tout est permis, saccage du choix d'une robe de mariée, du lieu de réception, du repas, de l'animation.

Bien sur la robe de mariée est assuremment un cliché de rêve de petite fille, mais lorsqu'une mariée s'entend dire que sa robe mérite un 5 ou un 6, c'est une claque monumentale pour elle. En spectateur, on peut se dire que les concurrentes critiquent les robes des autres participantes, mais quand on les examine mieux, elles ont quasiment toutes le même gout pour le même type de robe ! alors lorsqu'elles critiquent la robe de l'autre, elles critiquent aussi la leur, mais pas sur qu'elles en soient conscientes. 

Pour ce qui est de la dégustation du banquet, on a parfois tendance à confondre la qualité et la saveur d'un met et le fait de l'aimer. Je n'aime pas les huitres, mais pour autant je ne pourrai dire que c'est mauvais et d'autres ont tout à fait le "droit" d'apprécier. Pourtant dès que les assiettes sont posées devant les convives, nos mariées juges y vont de leurs commentaires. On découvre en couleur leur totale inculture culinaire (au moins pour certaines), ce qui ne serait pas terrible en soi si  en  plus elles n'avaient la prétention de se poser en juges suprêmes.

 En fait, elles n'arrivent pas à se détacher de leurs préférences qui deviennent alors pour elles les seules valeurs de jugement.

Mais le summum reste la dernière émission de la semaine, alors là, on prend la mesure des personnes. Des regrets de n'avoir pas noté encore plus injustement, des "si j'avais su, je l'aurai encore plus descendue" des " son mariage était nul, c'était moche..."

Pourquoi ne pas lancer une nouvelle téléréalité : 4 enterrements pour un aller au paradis ? cela pourrait être intéressant, on pourrait même noter la sincérité et le chagrin des candidats, après avoir jugé la qualité du capitonnage et de l'éloge funèbre. Peut être aussi une remarque sur le service des pompes funèbres ?

Autant de pistes intéressantes pour la culture et le divertissement du spectateur !